zoomable

BRUNO DUFOUR - COPPOLANI

Jeune femme, Après Campin

 
dimension: 
189 cm x 140 cm

type:

composition / technique: 
acrylique et sable sur toile
prix: 
nous consulter
 
les oeuvres de cet artiste
 

BRUNO DUFOUR - COPPOLANI

 

CROIRE POUR VOIR : « La peinture est une forme d'incantation. Elle consiste à faire, puis refaire et refaire encore, afin que quelque chose apparaisse qui soit digne d'être montré. La question du peintre est alors la suivante : Peut-on voir plus ? En cela l'acte de peindre est un acte de foi. Il n'est plus tant question de voir pour croire - ce qui serait conforme au bon sens et à la raison - mais bien de croire pour voir. Emporté par la certitude que sa pratique finira bien par lui révéler quelque mystère du monde, l'artiste pense qu'il finira par voir. Son espérance est la condition de sa découverte. Tout chercheur procède de la même façon et peu importe la nature de ce qui apparaîtra... La peinture est une attente. Sans ferveur elle ne peut être exaucée. Pour entrer dans l'énigme de la peau, il m'aura fallu d'abord questionner l'usure et l'archéologie des surfaces pour arrimer le temps. Il aura fallu que la commande d'un Chemin de Croix me rapproche du corps ; que les quatorze stations se muent en une suite gériatrique pour que le devenir trouve ses marques. Il y a de la beauté dans les rides. Au clair-obscur qui nous livre la forme, j'ai ainsi préféré montrer la peau qui nous dit la finitude. La peinture et la peau ont ceci de commun qu'elles disent en surface ce qui est plus profond. Symptômes l'une et l'autre, elles sont inquiétude. Rendre leur peau aux figures immortelles c'est sans doute les rendre mortelles mais c'est aussi les rendre vivantes. » Bruno Dufour-Coppolani