expositions

- EXPOSITION "Accords sensibles" - par DELPHINE BRABANT (sculpture) et JEAN PIERRE PORCHER (photographie) exposition du 18 novembre au 8 décembre 2015

ACCORDS SENSIBLES 

Originaire de Lille, Delphine Brabant est issue d’une famille d’artistes peintres. Très tôt, elle se tourne vers la sculpture. Elève de Jean-Marc Lange dans les années 1990, son apprentissage s’est d’abord concentré sur le modelage d’après modèle vivant. Alors encore attachée à la représentation de la figure humaine, Delphine Brabant débute ses recherches autour des notions de groupe et de verticalité et commence par façonner des sculptures où s’élèvent des « forêts d’Êtres » élancées. En quête d’un certain élan ascendant, mais toujours inspirée par la verticalité, elle s’éloigne peu à peu de la figuration pour privilégier l’abstraction avec des formes géométriques et épurées laissant apparaître l’image d’un édifice. Imprégnée de l’idée de construction, Delphine Brabant compose ses sculptures à la manière d’un architecte en assemblant et imbriquant multitudes de formes aux lignes simples. À la recherche d’une composition harmonieuse, elle s’attache pourtant à la contradiction des forces. Dans le même sens, elle confronte les matières, parfois nobles et pérennes, parfois brutes et détournées. L’artiste travaille le bronze, l’acier, le béton, le plâtre, l’argile mais aussi la pierre et le bois. Si Delphine Brabant apprécie la rigueur de la taille directe comme les surprises que les aspérités du bois révèlent, la couleur du plâtre ou le modelage de la terre, c’est qu’elle aime avant tout la matière et bâtir avec elle des constructions géométriques architecturées. Elle vit et travaille aujourd’hui en région parisienne.

« L’œuvre de Delphine Brabant inspire un sentiment proche de l’oxymore : une forme qui allie deux idées opposées et génère ainsi une force expressive. Cet oxymore s’illustre tour à tour dans une recherche de désordre en équilibre ou d’équilibre en désordre, d’enchevêtrements ordonnés, de stabilité précaire, de force fragile, de sensibilité rigoureuse, d’harmonie obsessionnelle. L’inspiration naît d’un assemblage de formes géométriques multiples, imbriquées les unes aux autres, donnant naissance à des lignes tendues et épurées dans un élan de construction, évoquant une architecture. C’est en effet par des jeux d’ombre et de lumière créés par l’alternance de vide et de plein que la forme entre en vibration, comme tendue par toutes ces forces contradictoires. L’utilisation de différents matériaux, plâtre, terre, béton, voire acier, participe à cette recherche sensible qui navigue entre force de l’évocation et douceur de l’illusion. Il se dégage de cette alliance de formes et de matériaux, une énergie quasi tellurique venant rejoindre une inspiration jamais très loin du spirituel. »   Maïta Lucot

 

« Le Corbusier, fantaisie indienne  » de Jean Pierre PORCHER

« Je pense que, si l’on accorde quelque chose à mon œuvre d’architecte, c’est à ce labeur secret (la peinture) qu’il faut l’attribuer » Le Corbusier

Au-delà de l’architecture, Le Corbusier est avant tout un peintre dont la peinture fut le « creuset » de son architecture et dont les créations formaient « une seule et même manifestation d’une harmonie stimulante ». Riche de 450 toiles et de plus de 7000 dessins, son travail exprime une intense recherche présente dans ses œuvres architecturales. C’est cette synthèse des arts, revendiquée par Le Corbusier, qu’illustre Jean Pierre Porcher en créant une résonance entre peinture et architecture. Le photographe déambule dans les espaces de Le Corbusier comme à travers des tableaux et il photographie les tableaux du maître comme des œuvres architecturales. Sa vision surprend par cette réciprocité dans laquelle angles et lumières offrent une nouvelle perception des bâtiments. La multiplicité des points de vue crée une polyphonie, combinaison de plusieurs voix indépendantes pourtant liées les unes aux autres dans une compréhension de l’harmonie des contours et des formes.

Jean Pierre Porcher poursuit ici son itinéraire en Inde, à Chandigarh et à Ahmenabad en portant un regard croisé sur les architectures indiennes de Le Corbusier et son oeuvre picturale.

L’indépendance de l’Empire indien en 1947 conduit à la partition de l’Etat du Pendjab entre l’Inde et le Pakistan. Le Pendjab indien est désormais séparé de son ancienne capitale Lahore. Nehru demandera à Le Corbusier de construire Chandigarh, littéralement  « lieu de la déesse du pouvoir ». L’architecte y verra l’opportunité de construire une ville du futur, incarnant  l’esprit nouveau  qu’il souhaite développer, notamment en prenant en compte les déplacements du promeneur dans l’espace.

Sous l’œil de Jean Pierre Porcher, la lumière de Chandigarh devient matière et magnifie les couleurs indiennes. Les relations entre l'intérieur et l'extérieur du bâtiment sont modulées par les ouvertures. Les ombres s’interpénètrent et distillent l’émotion. Les couleurs révèlent les formes et leur symbolique et se conjuguent en miroir avec les fragments des toiles de l’architecte. Sensible au mouvement, son travail photographique fait entrer dans un univers poétique où se croisent réel et abstraction. Par le biais de poses lentes et d’une mobilité maîtrisée, le photographe saisit l’instant et ouvre un monde aux effets inattendus. Le modelé s’adoucit, les formes sont renouvelées vers une esthétique de l’immatériel. Le mouvement photographique se situe ainsi entre la ligne et le volume, le contour et la densité, la réalité et l’esthétique symbolique. La matière brute ne détient pas seule une forme de vérité. Une présence demeure par-delà le visible et révèle le signe d’un mystère dans un jeu de correspondances infinies.

(Jean Pierre PORCHER développe depuis 2009 un travail sur l’univers architectural de Le Corbusier. Cette approche, soutenue par la fondation Le Corbusier, a donné lieu à plusieurs expositions en France et Suisse, notamment à la Maison de l’Architecture à Paris et chez Artcurial.)

galerie caroline tresca
14, rue Servandoni - 75006 PARIS
du mardi au samedi, de 14H00 à 19H00

T   +33 (0)1 43 26 80 36

M  +33 (0)6 17 19 73 57

contact@galerie-caroline-tresca.fr

 

toutes les expositions

QUELQUES PETITS FORMATS : dessins et autres lumières au fond...

exposition du 14 mars au 1er Avril 2017 - LAURENT DELAIRE - KATIA MOHL - SERGIO SCHMIDT-IGLESIAS

ANDRÉS BUSTAMANTE

EXPOSITION DU 23 FÉVRIER AU 11 MARS 2017 - maisons en bois et autres boites

VIDES ACTIFS & MEULES MÉCANIQUES

exposition du 25 janvier au 9 février - Stéphanie GUGLIELMETTI - Laurent CHABOT

Exposition du 10 au 24 janvier 2017

UNE ÉPOQUE FORMIDABLE , avec Igor Kubalek (peinture) et M

MIKE SCHERTZER - DELPHINE BRABANT - "INTERCESSIONS" exposition du 07 au 22 décembre

Une intercession surgit de l’avènement d’expériences incompatibles...

 

LE PARI DU CIEL, exposition du 16 au 30 novembre 2016 FRÉDÉRIC CHOISEL - PATRICK DUBRAC

un chemin entre la tradition et la modernité, entre le passé et l’avenir, entre le bouillonnement de nos vies et l’espoir...

EPIDERME, exposition du 3 au 16 novembre 2016, BRUNO DUFOUR COPPOLANI - VICENTA VALENCIANO

Lorsque la peau fait signe c'est toujours pour inquiéter ; suspecte elle n'a jamais été une question pictu

LES INTERPRÉTATIONS PHOTOGRAPHIQUES du 5 au 22 octobre 2016

Hommage aux plumes-écritures, aux pinceaux-peintures de Katia MOHL, et p

EXPOSITION "CONVERGENCES", du 21 septembre au 4 octobre 2016

Emmanuel BARCILON (peinture) et Nicolas GUY ( sculpture) Nicolas Guy a déjà exposé deux saisis

" PARTIR , récit de voyage " - exposition du 22 juin au 9 juillet - Catherine MATAUSCH Agnès VANDERMARCQ - ZOU

Récits, photographies, peintures, dessins, collages portent la richesse de nos départs, mais ici, le voyage de

LA PAIX EN DANGER - chapitre 1, par Thierry Delaroyère - exposition du 8 au 21 juin 2016

« Cette colombe dessinée figure dans mon travail depuis trois ans environ.

SOLIDE FRAGILITÉ, exposition du 25 mai au 8 juin 2016

JEAN-MICHEL BOULAIRE  &  PATRICE NOVARINA -

" L'IDÉE DE NATURE " exposition collective du 06 avril au 10 mai

Littré en donne 29 définitions dans son dictionnaire dont le premier, finalement, n’aide pas tant que cela :

EXPOSITION "PNEUMA" du 10 au 23 mars

ARNOUX - TREMSAL GARILLON : une pureté de la forme qui renvoie à une utopi

LUDIK - ETNIK

exposition du 21 janvier au 3 février : métal, bois, papi

EXPOSITION du 16 septembre au 6 octobre,

Katia MOHL et de Marie-Laure VIEBEL ou comment façonner l'instable et rendre à la nature la force de ses symbo

EXPOSITION "TRAITS JEUNES" du 24 juin au 9 juillet

"TRAITS JEUNES"    tome II - juin / juillet 2015

 

EXPOSITION du 22 mai au 9 juin, GÉRALD FOLTÊTE et CAROLINE HEYRAUD

Le temps et son écoulement, le détachement des biens de ce monde : levures de l'artiste. Capter l’insaisissable et sai

Exposition du 5 au 19 mai 2015, LAURENT CHABOT & ROLAND DELEU

La lumière est un phénomène physique, un transport d'énergie sans transport de matière, comme le mouvement d’un rêve v

"CONTES POUR ENFANTS et AUTRES SUCRERIES" exposition du 10 au 22 avril 2015

Ce sont de petites histoires, ou des histoires courtes, comme des nouvelles, un genre subtil et raffiné...

"IDENTITÉ" exposition du 19 MARS au 7 AVRIL 2015, Stéphanie STINDEL (dessin) Marie-Louise SORBAC (sculpture)

 à l’occasion de la 3ième édition de D DESSIN, Cabinet de dessins contemporains à l’Atelier Richelieu &

"INTERCONNEXION" du 3 au 17 mars

SYLVIE BENOIT & ALAIN FENET

EXPOSITION COLLECTIVE du 22 JANVIER au 11 FEVRIER 2015

"ARBRE ET CÆTERA..."  Ce qui est caché est aussi important que ce qui est visible.

EXPOSITION CHAMAILLARD - CABANIS - CHOLAT du 2 au 16 OCTOBRE 2014

APPARITIONS & DISPARITIONS DE LIGNES ET DE COULEURS OUVRENT ICI UNE LECTURE, DONNENT UNE DIRECTION, PROPOS

EXPOSITION DELPHINE BRABANT & MARIELLE GUÉGAN du 18 septembre au 1er octobre

ALTERNANCE DE VIDE ET DE PLEIN...MATIÈRE ET COULEURS SOURDES.

EXPOSITION MARIE PIERRE MOREL & TIEN WEN du 4 au 18 septembre 2014

« Le fil du Japon : … dans la forêt, seule, j'ai suivi la trace de ces moines poètes, flânant, armés d'un carquois de pinceaux et d'une fiole d

DESSINS NOUVELLE GÉNÉRATION !
Du: 
26/06/2014 - 14:00
Au: 
09/07/2014 - 19:00

Des jeunes talents aux crayons affûtés !

EXPOSITION CHRISTINE MILLER & EMMANUEL BAZIN
Du: 
12/06/2014 - 09:00
Au: 
25/06/2014 - 23:00

CORPS EN TENSION  &  FLUIDES INSOLITES

du 12 au 25 juin 2014

EXPOSITION FREDERIC CHOISEL du 06 au 20 MARS 2014

À onze ans, Frédéric Choisel commence à prendre ses premières photos avec un vieil appareil Pentax.

EXPOSITION SERGE BIENABE

LUNDI 10 FEVRIER 2014 de 17H30 à 21H30 

 

Inauguration de la galerie

 

Nous vous remercions d’être venus si nombreux à l’inauguration de notre galerie au succès de laquelle vous avez largement contribué.