expositions

EPIDERME, exposition du 3 au 16 novembre 2016, BRUNO DUFOUR COPPOLANI - VICENTA VALENCIANO

Lorsque la peau fait signe c'est toujours pour inquiéter ; suspecte elle n'a jamais été une question picturale...

CROIRE POUR VOIR : « La peinture est une forme d'incantation. Elle consiste à faire, puis refaire et refaire encore, afin que quelque chose apparaisse qui soit digne d'être montré. La question du peintre est alors la suivante : Peut-on voir plus ? En cela l'acte de peindre est un acte de foi. Il n'est plus tant question de voir pour croire - ce qui serait conforme au bon sens et à la raison - mais bien de croire pour voir. Emporté par la certitude que sa pratique finira bien par lui révéler quelque mystère du monde, l'artiste pense qu'il finira par voir. Son espérance est la condition de sa découverte. Tout chercheur procède de la même façon et peu importe la nature de ce qui apparaîtra... La peinture est une attente. Sans ferveur elle ne peut être exaucée. Pour entrer dans l'énigme de la peau, il m'aura fallu d'abord questionner l'usure et l'archéologie des surfaces pour arrimer le temps. Il aura fallu que la commande d'un Chemin de Croix me rapproche du corps ; que les quatorze stations se muent en une suite gériatrique pour que le devenir trouve ses marques. Il y a de la beauté dans les rides. Au clair-obscur qui nous livre la forme, j'ai ainsi préféré montrer la peau qui nous dit la finitude. La peinture et la peau ont ceci de commun qu'elles disent en surface ce qui est plus profond. Symptômes l'une et l'autre, elles sont inquiétude. Rendre leur peau aux figures immortelles c'est sans doute les rendre mortelles mais c'est aussi les rendre vivantes. »

ÉPIDERMES « Lorsque la peau fait signe c'est toujours pour inquiéter ; suspecte elle n'a jamais été une question picturale. Elle est pourtant ce que l'on  voit. On a pu parler d'incarnat pour en approcher la teinte, ou de clair-obscur pour en  signifier la forme. Mais la peau est un composé, pas une couleur ; elle est un processus, pas une forme. A l'atelier, pour l'aborder, il faut en conséquence s'ouvrir au phénomène. Il faut rendre leur place aux événements et provoquer les accidents. La matière sablée et ses agglomérats, les interactions chromatiques, les glacis, la stratification des couches, la migration  naturelle et aléatoire des pigments …, constituent la base expérimentale.  Des protocoles sont ensuite retenus pour que les réactions picturales se fassent réactions cutanées. In fine la surface menacée rend sensible ce qui menace le corps. Elle est enfin diagnostiquée par un médecin dermatologue …

Alors, naturellement, dans mon parcours, le regard porté sur la vieillesse s'est ouvert au domaine clinique.  Dans la série des Fragments légistes j'isole la figure dans un blanc aseptisé. Le rapport fond/forme, qui d'ordinaire articule la proposition picturale, devient un champ opératoire pour examen clinique. Ne s'agit-il pas depuis toujours de voir plus ? Nous savions que la représentation était dépassée. Il ne s'agit pas ici de la remplacer par son objet – c'est là  tout le travail du contemporain qui s'épuise dans ses tautologies – mais de rendre sensible le processus lui même, un équivalent du phénomène. Et puisqu'il s'agit d'art autant le questionner sur son propre terrain. La Jeune fille de Petrus Christus (XVe) fut la première victime de mes expériences. Elle est devenue Jeune Fille MortelleLa vierge à l'enfant de Bellini, si belle et éternelle, devient à son tour Vierge Mortelle, et retrouve son humanité. En revisitant Mapplethorpe chez qui le noir et blanc photographique esthétise le noir et blanc ethnique, j'oppose la question de la peau  à celle de la couleur. Ces citations questionnent la peinture. Elles renouvellent le portrait qui, s'éloignant de la forme, se rapproche du visage. Si le portrait renvoie à l'identité, le visage invite à l'humanité."  Bruno Dufour-Coppolani

 

LIQUID PAINTING : « Profondément inspirée de l’idée de Liquid Modernity de Zygmunt Bauman, sociologue qui décrit la métamorphose de la modernité́ passant d'une phase solide à une phase liquide, où les individus ont perdu toutes références solides et doivent devenir de plus en plus et instantanément adaptables, je transgresse physiquement la nature de la peinture pour qu’elle suive la même évolution. Mes Liquid Paintings ont donc perdu la partie qui pourrait leur donner leur « solidité́ », à savoir : le support. Il n'y a plus de toile, bois, papier ou autre pour garder la peinture en forme. Elles sont pures surfaces décollées, fines épidermes arrachées de leur corps, qui nous promènent dans le procèdé d’un tableau, du dessin initial et les premiers coups de pinceau, dévoilés de façon novatrice, jusqu’au tableau fini. Ces surfaces s’imposent en tant qu’objet et se proposent en tant qu’espace, fenêtre d’une pensée, paradoxes libres de s'accoupler à n'importe quelle forme sur laquelle elle repose ou de pendre seules.

Née à Palma de Majorque, j’aime les Arts et les Sciences depuis l’enfance. Après un diplôme en Génie Civil et beaucoup de réflexion, j’ai fait le saut vers les Beaux Arts et j’ai poursuivi des études à Central Saint Martins et fut diplômée en 2005. »  Vicenta Valenciano

galerie caroline tresca
14, rue Servandoni - 75006 PARIS
du mardi au samedi, de 14H00 à 19H00

T   +33 (0)1 43 26 80 36

M  +33 (0)6 17 19 73 57

contact@galerie-caroline-tresca.fr

 

toutes les expositions

QUELQUES PETITS FORMATS : dessins et autres lumières au fond...

exposition du 14 mars au 1er Avril 2017 - LAURENT DELAIRE - KATIA MOHL - SERGIO SCHMIDT-IGLESIAS

ANDRÉS BUSTAMANTE

EXPOSITION DU 23 FÉVRIER AU 11 MARS 2017 - maisons en bois et autres boites

VIDES ACTIFS & MEULES MÉCANIQUES

exposition du 25 janvier au 9 février - Stéphanie GUGLIELMETTI - Laurent CHABOT

Exposition du 10 au 24 janvier 2017

UNE ÉPOQUE FORMIDABLE , avec Igor Kubalek (peinture) et M

MIKE SCHERTZER - DELPHINE BRABANT - "INTERCESSIONS" exposition du 07 au 22 décembre

Une intercession surgit de l’avènement d’expériences incompatibles...

 

LE PARI DU CIEL, exposition du 16 au 30 novembre 2016 FRÉDÉRIC CHOISEL - PATRICK DUBRAC

un chemin entre la tradition et la modernité, entre le passé et l’avenir, entre le bouillonnement de nos vies et l’espoir...

LES INTERPRÉTATIONS PHOTOGRAPHIQUES du 5 au 22 octobre 2016

Hommage aux plumes-écritures, aux pinceaux-peintures de Katia MOHL, et p

EXPOSITION "CONVERGENCES", du 21 septembre au 4 octobre 2016

Emmanuel BARCILON (peinture) et Nicolas GUY ( sculpture) Nicolas Guy a déjà exposé deux saisis

" PARTIR , récit de voyage " - exposition du 22 juin au 9 juillet - Catherine MATAUSCH Agnès VANDERMARCQ - ZOU

Récits, photographies, peintures, dessins, collages portent la richesse de nos départs, mais ici, le voyage de

LA PAIX EN DANGER - chapitre 1, par Thierry Delaroyère - exposition du 8 au 21 juin 2016

« Cette colombe dessinée figure dans mon travail depuis trois ans environ.

SOLIDE FRAGILITÉ, exposition du 25 mai au 8 juin 2016

JEAN-MICHEL BOULAIRE  &  PATRICE NOVARINA -

" L'IDÉE DE NATURE " exposition collective du 06 avril au 10 mai

Littré en donne 29 définitions dans son dictionnaire dont le premier, finalement, n’aide pas tant que cela :

EXPOSITION "PNEUMA" du 10 au 23 mars

ARNOUX - TREMSAL GARILLON : une pureté de la forme qui renvoie à une utopi

LUDIK - ETNIK

exposition du 21 janvier au 3 février : métal, bois, papi

EXPOSITION du 16 septembre au 6 octobre,

Katia MOHL et de Marie-Laure VIEBEL ou comment façonner l'instable et rendre à la nature la force de ses symbo

EXPOSITION "TRAITS JEUNES" du 24 juin au 9 juillet

"TRAITS JEUNES"    tome II - juin / juillet 2015

 

EXPOSITION du 22 mai au 9 juin, GÉRALD FOLTÊTE et CAROLINE HEYRAUD

Le temps et son écoulement, le détachement des biens de ce monde : levures de l'artiste. Capter l’insaisissable et sai

Exposition du 5 au 19 mai 2015, LAURENT CHABOT & ROLAND DELEU

La lumière est un phénomène physique, un transport d'énergie sans transport de matière, comme le mouvement d’un rêve v

"CONTES POUR ENFANTS et AUTRES SUCRERIES" exposition du 10 au 22 avril 2015

Ce sont de petites histoires, ou des histoires courtes, comme des nouvelles, un genre subtil et raffiné...

"IDENTITÉ" exposition du 19 MARS au 7 AVRIL 2015, Stéphanie STINDEL (dessin) Marie-Louise SORBAC (sculpture)

 à l’occasion de la 3ième édition de D DESSIN, Cabinet de dessins contemporains à l’Atelier Richelieu &

"INTERCONNEXION" du 3 au 17 mars

SYLVIE BENOIT & ALAIN FENET

EXPOSITION COLLECTIVE du 22 JANVIER au 11 FEVRIER 2015

"ARBRE ET CÆTERA..."  Ce qui est caché est aussi important que ce qui est visible.

EXPOSITION CHAMAILLARD - CABANIS - CHOLAT du 2 au 16 OCTOBRE 2014

APPARITIONS & DISPARITIONS DE LIGNES ET DE COULEURS OUVRENT ICI UNE LECTURE, DONNENT UNE DIRECTION, PROPOS

EXPOSITION DELPHINE BRABANT & MARIELLE GUÉGAN du 18 septembre au 1er octobre

ALTERNANCE DE VIDE ET DE PLEIN...MATIÈRE ET COULEURS SOURDES.

EXPOSITION MARIE PIERRE MOREL & TIEN WEN du 4 au 18 septembre 2014

« Le fil du Japon : … dans la forêt, seule, j'ai suivi la trace de ces moines poètes, flânant, armés d'un carquois de pinceaux et d'une fiole d

DESSINS NOUVELLE GÉNÉRATION !
Du: 
26/06/2014 - 14:00
Au: 
09/07/2014 - 19:00

Des jeunes talents aux crayons affûtés !

EXPOSITION CHRISTINE MILLER & EMMANUEL BAZIN
Du: 
12/06/2014 - 09:00
Au: 
25/06/2014 - 23:00

CORPS EN TENSION  &  FLUIDES INSOLITES

du 12 au 25 juin 2014

EXPOSITION FREDERIC CHOISEL du 06 au 20 MARS 2014

À onze ans, Frédéric Choisel commence à prendre ses premières photos avec un vieil appareil Pentax.

EXPOSITION SERGE BIENABE

LUNDI 10 FEVRIER 2014 de 17H30 à 21H30 

 

Inauguration de la galerie

 

Nous vous remercions d’être venus si nombreux à l’inauguration de notre galerie au succès de laquelle vous avez largement contribué.