expositions

LE PARI DU CIEL, exposition du 16 au 30 novembre 2016 FRÉDÉRIC CHOISEL - PATRICK DUBRAC

un chemin entre la tradition et la modernité, entre le passé et l’avenir, entre le bouillonnement de nos vies et l’espoir...

 

 

 

FRÉDÉRIC CHOISEL :  peinture

De l’air ! Une sortie par le haut. Un idéal derrière les nuages. Frédéric Choisel s’envole et nous convie à garder la tête en l’air. La galerie caroline tresca avait exposé ses vues de New-York, son édifiante transfiguration abstraite des élévations de Manhattan fixées sur le papier au pastel et à l’encre. Le voici cette fois « … au-dessus des vallées, des montagnes, des bois, des nuages, des mers, par delà le soleil, par delà les éthers, par delà les confins des sphères étoilées. » (Charles Baudelaire – Élévation, Les Fleurs du mal)Que cherche-t-il maintenant qu’il puise son inspiration auprès des poètes ? Où tient-il à nous mener à travers ses nuages épais qu’une trouée de ciel parvient à percer ? La lumière y est douce (Élévation, huile sur lin, diptyque, 213 cm x 160 cm) ou bien inquiétante comme celle d’une journée sanglante (Le dormeur du val, huile sur lin, diptyque, 213 cm x 160 cm). Frédéric Choisel fait une proposition. Il invite à s’éloigner de la futilité, à élever notre regard, sinon le niveau de notre conscience. Une manière de prendre de la hauteur en se dégageant d’une matière pesante, substance alourdie du quotidien, marasme des pensées, des jugements et des craintes. Le peintre est spirituel et prend le poète pour complice. Ensemble, ils nous invitent au voyage. Le ciel s’ouvre, et, à travers lui, le ciel de chacun se dégage, nous laissant passer de l’ombre à la lumière. Pour autant, il n’y a pas de naïveté dans ces tableaux et Baudelaire comme Rimbaud ne sont pas des joyeux drilles. D’ailleurs, la savante légèreté de leurs poèmes révèle vite une tension funeste. Que se passe-t-il alors sous le ciel maintenant que nous sommes un oiseau ? Le peintre choisit son motif et montre l’éther. Il laisse à chacun le soin de combler le vide. Éther puissant, tourmenté de sombres masses. Idéal naturel fiévreux, reflet inquiet d’une âme pure. Que peut-on craindre au milieu des nuées sinon la fin du vol. Est-ce pour cela que ces toiles de grand format se divisent en deux parties ? En effet, le ciel domine dans un carré vertueux, mais à sa base, pour nous rappeler l’ordre du monde, une pièce de toile plus étroite fixe invariablement un amalgame végétal qui semble tendre un filet de branches pour mieux happer notre œil et notre liberté. Le poète ne dit rien de plus lorsqu’il convoque les mots comme autant de témoins de son idéal contrarié. Frédéric Choisel précise : « Dans un monde ravagé par les croyances religieuses, par les dogmes politiques qui nous divisent, une chose reste en commun, nous regardons tous vers le ciel. Dans les grands diptyques, la partie supérieure des ciels représente la transformation de nos souffrances. La partie inférieur notre monde animal terrestre, les conflits des choses de la vie. »

Une sortie par le haut, disions-nous. Voyons-y également une percée dans le temps puisque Frédéric Choisel évoque à sa manière les ciels du XVIIIe siècle de Canaletto ou de Tiepolo, voire ceux de Boucher mais aussi les ciels plus récents que Richter peint dans les années 1970, des ciels dans lesquels la luminosité solaire fait de la lumière naturelle la protagoniste principale de la toile. La lumière métaphore de la vérité. Une manière d’ouvrir un champ nouveau. Finalement, comme un passeur, Frédéric Choisel nous pilote en cheminant entre la tradition et la modernité, entre le passé et l’avenir, entre le bouillonnement de nos vies et l’espoir. Jean-Pierre Delest

 

PATRICK DUBRAC : les Abattis, sculpture & dessin

L’arbre abattu par la tempête ou par l’homme laisse au creux des chemins les abattis de sa ramure. L’armoire démontée, l’étagère délaissée, les rebuts de chantier rejetés, abandonnaient le long des trottoirs la manne de leurs débris pour les séries « Constructions », « Enclos », « Bâtis ». Relevés, assemblés à l’aide de colle, de clous, de vis, repeints, ces fragments de bois provenant du réel, réinvestis de la fonction de sculpture, sont semblables aux fourreaux des trichoptères tricotant leur abri dans la vase des rivières. Deux trous, trois griffures, marquage enfantin des boules de plâtre, empreintes moulées dans les restes d’un geste quotidien, pour dire la figure ramenée au jour, évoquant la longue nuit des morts, la litanie centenaire des massacres. Vanités enserrées dans la chasse des abattis de branches, reliquaire conservant la mémoire de notre devenir. Les « Abattis » sculptures de table sans socle (atopiques) nous présentent leurs différentes faces selon leur positionnement. Posés sur des feuilles de papier, le dessin sera réalisé après coup par le relevé du contour de la forme, à la plume, à la pierre noire ou à la mine de plomb. Le dessin conçu comme un prolongement de la sculpture née de la trouvaille, du hasard, des récoltes et d’évènements fortuits la complète et l’achève. Patrick Dubrac

 

galerie caroline tresca
14, rue Servandoni - 75006 PARIS
du mardi au samedi, de 14H00 à 19H00

T   +33 (0)1 43 26 80 36

M  +33 (0)6 17 19 73 57

contact@galerie-caroline-tresca.fr

 

toutes les expositions

QUELQUES PETITS FORMATS : dessins et autres lumières au fond...

exposition du 14 mars au 1er Avril 2017 - LAURENT DELAIRE - KATIA MOHL - SERGIO SCHMIDT-IGLESIAS

ANDRÉS BUSTAMANTE

EXPOSITION DU 23 FÉVRIER AU 11 MARS 2017 - maisons en bois et autres boites

VIDES ACTIFS & MEULES MÉCANIQUES

exposition du 25 janvier au 9 février - Stéphanie GUGLIELMETTI - Laurent CHABOT

Exposition du 10 au 24 janvier 2017

UNE ÉPOQUE FORMIDABLE , avec Igor Kubalek (peinture) et M

MIKE SCHERTZER - DELPHINE BRABANT - "INTERCESSIONS" exposition du 07 au 22 décembre

Une intercession surgit de l’avènement d’expériences incompatibles...

 

EPIDERME, exposition du 3 au 16 novembre 2016, BRUNO DUFOUR COPPOLANI - VICENTA VALENCIANO

Lorsque la peau fait signe c'est toujours pour inquiéter ; suspecte elle n'a jamais été une question pictu

LES INTERPRÉTATIONS PHOTOGRAPHIQUES du 5 au 22 octobre 2016

Hommage aux plumes-écritures, aux pinceaux-peintures de Katia MOHL, et p

EXPOSITION "CONVERGENCES", du 21 septembre au 4 octobre 2016

Emmanuel BARCILON (peinture) et Nicolas GUY ( sculpture) Nicolas Guy a déjà exposé deux saisis

" PARTIR , récit de voyage " - exposition du 22 juin au 9 juillet - Catherine MATAUSCH Agnès VANDERMARCQ - ZOU

Récits, photographies, peintures, dessins, collages portent la richesse de nos départs, mais ici, le voyage de

LA PAIX EN DANGER - chapitre 1, par Thierry Delaroyère - exposition du 8 au 21 juin 2016

« Cette colombe dessinée figure dans mon travail depuis trois ans environ.

SOLIDE FRAGILITÉ, exposition du 25 mai au 8 juin 2016

JEAN-MICHEL BOULAIRE  &  PATRICE NOVARINA -

" L'IDÉE DE NATURE " exposition collective du 06 avril au 10 mai

Littré en donne 29 définitions dans son dictionnaire dont le premier, finalement, n’aide pas tant que cela :

EXPOSITION "PNEUMA" du 10 au 23 mars

ARNOUX - TREMSAL GARILLON : une pureté de la forme qui renvoie à une utopi

LUDIK - ETNIK

exposition du 21 janvier au 3 février : métal, bois, papi

EXPOSITION du 16 septembre au 6 octobre,

Katia MOHL et de Marie-Laure VIEBEL ou comment façonner l'instable et rendre à la nature la force de ses symbo

EXPOSITION "TRAITS JEUNES" du 24 juin au 9 juillet

"TRAITS JEUNES"    tome II - juin / juillet 2015

 

EXPOSITION du 22 mai au 9 juin, GÉRALD FOLTÊTE et CAROLINE HEYRAUD

Le temps et son écoulement, le détachement des biens de ce monde : levures de l'artiste. Capter l’insaisissable et sai

Exposition du 5 au 19 mai 2015, LAURENT CHABOT & ROLAND DELEU

La lumière est un phénomène physique, un transport d'énergie sans transport de matière, comme le mouvement d’un rêve v

"CONTES POUR ENFANTS et AUTRES SUCRERIES" exposition du 10 au 22 avril 2015

Ce sont de petites histoires, ou des histoires courtes, comme des nouvelles, un genre subtil et raffiné...

"IDENTITÉ" exposition du 19 MARS au 7 AVRIL 2015, Stéphanie STINDEL (dessin) Marie-Louise SORBAC (sculpture)

 à l’occasion de la 3ième édition de D DESSIN, Cabinet de dessins contemporains à l’Atelier Richelieu &

"INTERCONNEXION" du 3 au 17 mars

SYLVIE BENOIT & ALAIN FENET

EXPOSITION COLLECTIVE du 22 JANVIER au 11 FEVRIER 2015

"ARBRE ET CÆTERA..."  Ce qui est caché est aussi important que ce qui est visible.

EXPOSITION CHAMAILLARD - CABANIS - CHOLAT du 2 au 16 OCTOBRE 2014

APPARITIONS & DISPARITIONS DE LIGNES ET DE COULEURS OUVRENT ICI UNE LECTURE, DONNENT UNE DIRECTION, PROPOS

EXPOSITION DELPHINE BRABANT & MARIELLE GUÉGAN du 18 septembre au 1er octobre

ALTERNANCE DE VIDE ET DE PLEIN...MATIÈRE ET COULEURS SOURDES.

EXPOSITION MARIE PIERRE MOREL & TIEN WEN du 4 au 18 septembre 2014

« Le fil du Japon : … dans la forêt, seule, j'ai suivi la trace de ces moines poètes, flânant, armés d'un carquois de pinceaux et d'une fiole d

DESSINS NOUVELLE GÉNÉRATION !
Du: 
26/06/2014 - 14:00
Au: 
09/07/2014 - 19:00

Des jeunes talents aux crayons affûtés !

EXPOSITION CHRISTINE MILLER & EMMANUEL BAZIN
Du: 
12/06/2014 - 09:00
Au: 
25/06/2014 - 23:00

CORPS EN TENSION  &  FLUIDES INSOLITES

du 12 au 25 juin 2014

EXPOSITION FREDERIC CHOISEL du 06 au 20 MARS 2014

À onze ans, Frédéric Choisel commence à prendre ses premières photos avec un vieil appareil Pentax.

EXPOSITION SERGE BIENABE

LUNDI 10 FEVRIER 2014 de 17H30 à 21H30 

 

Inauguration de la galerie

 

Nous vous remercions d’être venus si nombreux à l’inauguration de notre galerie au succès de laquelle vous avez largement contribué.